Mon millas à l’orange

L’une des pâtisseries familiales traditionnelles de la région dans laquelle j’ai grandi ( le Sud Ouest, tout près de Toulouse ) est le millas. Selon les départements il s’appelle aussi millasson ou milhas ( le « lh » en occitan équivaut au « ll » ), et désigne également une bouillie rustique.
Le millas donc, est un gâteau léger qui, par sa texture particulière, s’apparente autant au clafoutis qu’au fameux gâteau magique. Il est léger, délicatement parfumé, et fait en général le bonheur de toute la famille. Et, ce qui ne gâche rien, il est ultra simple à réaliser.
Ma mère ayant égaré sa recette, je me suis inspirée de celle de Carine du blog « Chic, Chic, Chocolat » et j’y ai ajouté ma touche personnelle.

Ingrédients

– 4 œufs
– 120gr de sucre ( cassonade pour moi )
– 100gr de farine
– 20gr de farine de maïs
– 1 cuillère à soupe de fécule de maïs
– 500ml de lait
– 20gr de beurre
– le jus d’une petite orange ( et le zeste si vous voulez )
– 1 cuillère à café d’extrait de vanille ou 1 gousse de vanille
– 2 cuillères à soupe de Grand Marnier ( de rhum, ou même de whisky )

Préparation

Préchauffer le four à 200°c.
Dans un saladier, fouetter les œufs, le sucre, le beurre fondu, la vanille, le jus d’orange et le Grand Marnier. Ajouter les farines et la fécule et bien mélanger.
Incorporer le lait petit à petit en continuant de fouetter.
Verser la pâte dans un moule à bord haut ( le gâteau gonfle beaucoup à la cuisson ) et enfourner durant 30 à 40 minutes ( 30 pour un four qui chauffe bien, 40 pour un four plus fainéant ), jusqu’à ce que le gâteau soit joliment coloré.
Laisser refroidir.

Millas1

Comme je le disais en présentation, le millas est un gâteaux extrêmement léger. Sa particularité réside dans sa double texture surprenante: une première couche crémeuse qui fond dans la bouche et une seconde couche plus dense, type flan ( que l’on voit bien sur la photo ci-dessous ). Il est important de ne pas trop le cuire pour avoir ces deux différentes textures et de bien le laisser refroidir après cuisson pour qu’il se tienne.
Le jus d’orange lui apporte une agréable note fruitée qui colle parfaitement à la météo ensoleillée de ces derniers jours.

Millas2

Publicités

6 réflexions sur “Mon millas à l’orange

      1. Parisienne made in Paris mais ma famille est gersoise. Je croyais dans ma grande nouillerie que c’était une vieille recette de famille, j’ai failli tomber dans les pommes en te lisant 🙂 Merci tu as ouvert de nouveaux horizons au millasson !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s